Nos réalisations

L’évolution du contexte politique et institutionnel du Niger au cours des trois dernières décennies a été marquée par l’instauration de la démocratie comme mode de gouvernance. A travers des choix politiques majeurs, le Niger s’est résolument engagé dans la mise en oeuvre des réformes susceptibles de soutenir valablement la promotion d’un développement socioéconomique véritable qui repose sur la responsabilisation effective des populations dans la gestion des affaires publiques. Ces options de base ouvrent la voie à la mise en place progressive d’un cadre institutionnel favorable à la promotion d’un développement économique harmonieux qui constitue l’un des objectifs prioritaires de l’Etat.


D’une façon générale, des efforts ont été consentis notamment pour :

  • renforcer la démocratie et l’Etat de droit ;
  • promouvoir la bonne gouvernance ;
  • maîtriser la dépense publique pour rétablir les grands équilibres macro-économiques et
    financiers au regard des ressources limitées de l’Etat ;
  • promouvoir le secteur privé ;
  • promouvoir la société civile ;
  • améliorer l’efficacité de la fonction publique ;
  • rationaliser le secteur des entreprises publiques ;
  • désenclaver le pays.

 

Cette multiplication des initiatives sectorielles a permis de constater que la recherche d’une meilleure efficacité des politiques publiques en matière de bonne gouvernance politique, administrative, économique et locale passe nécessairement par une plus grande cohérence des actions au regard des objectifs globaux déclinés dans la Stratégie de Développement Durable et de Croissance Inclusive (SDDCI NIGER-2035), le Programme de la Renaissance ACTE II du Président de la République, la Déclaration de Politique Générale (DPG) du Premier Ministre et le Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021).


De même, il ressort clairement que l’efficacité des institutions politiques et administratives est une condition importante pour la réussite des objectifs de développement à long et moyen terme. C’est fort de tous ces constats, qu’en plus de la Politique Nationale de Modernisation de l’État (PNME), le HCME a initié la mise en oeuvre d’un Processus Dynamique de Réflexions/ Actions de Modernisation des Services Publics (PDMSP) dans ses priorités d’actions depuis 2011.

 

OBJECTIF GLOBAL

Améliorer l’offre et la qualité des services publics dans les administrations publiques centrales et déconcentrées, les entreprises et établissements publics et dans les collectivités territoriales.

 

OBJECTIFS SPECIFIQUES

Placer le citoyen au coeur de l’action publique ;

  • Rendre les institutions de l’État, en particulier l’Administration Publique, plus efficace ;
  • Rendre plus accessibles les services offerts aux citoyens et accroître leur qualité ;
  • Améliorer les relations entre l’administration publique et les usagers ;
  • Simplifier et moderniser les procédures administratives et les outils de travail ;
  • Vulgariser les procédures administratives et les outils de travail chez les usagers et les
  • agents de l’État ;
  • Améliorer les espaces « accueil », les espaces électroniques, les espaces de travail et
    la communication avec les usagers ;
  • Susciter un changement de comportements des agents publics.

 

CHOIX DES INSTITUTIONS CIBLES

 

  • administrations publiques centrales et deconcentrees
  • entreprises et etablissements publics
  • collectivites territoriales

 

Télécharger le guide du PDMSP ici