En cours

Le projet d’Appui à la Modernisation de l’Etat pour un Service Public de qualité sur le territoire (AMESP) est une initiative de l’Etat nigérien et visant le développement territorial dans les zones excentrées et enclavées, en l’occurrence, les zones nomades des Régions de Tillabéry, de Diffa et de Tahoua. Démarré en janvier 2020 pour une période programmatique de trois ans (2020-2022), ce projet est financé par la coopération française à travers l’Agence Française de Développement (AFD). La maîtrise d’ouvrage est assurée par le Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses (MISP-DACR) et le Haut Commissariat à la Modernisation de l’Etat (HCME).

La finalité du projet AMESP est de contribuer au renforcement des conditions techniques et managériales d’exercice des fonctions de l’Etat aux niveaux décentralisé et déconcentré pour plus d’efficacité dans l’offre de services aux populations.

 

Objectif général du projet

Contribuer au renforcement des conditions d’exercice des fonctions de l’Etat déconcentré et décentralisé pour une amélioration des services publics rendus à la population.

Objectifs spécifiques

  • Renforcer l’Etat déconcentré pour lui permettre d’exercer un meilleur pilotage des politiques publiques sur le territoire.
  • Renforcer la gouvernance locale par la mise en place d’un Programme National de Services Publics Ambulants (PNSPA).
  • Soutenir la modernisation des institutions publiques pour une amélioration des pratiques.

 

Budget du projet

5 000 000 €, l’équivalent de 3 279 775 000 FCFA

 

Offres de services du projet

Composante 1 - Renforcement de l’Etat déconcentré. Elle consacre des actions de renforcement des conditions de travail de l’administration territoriale et des services déconcentrés de l’Etat au niveau des départements. Cette offre porte sur la construction de blocs administratifs, l’équipement, la formation et le déploiement d’outils de modernisation administrative concourant à un appui conseil de qualité aux collectivités territoriales et à une représentation digne de l’Etat.

 

Composante 2 -  Renforcement de la gouvernance locale par la mise en place d’un Programme National de Services Publics Ambulants (PNSPA). Elle concerne l’extension des dispositifs de services publics ambulants (SPA) à onze (11) communes et l’élaboration d’un programme national afin de pérenniser ce dispositif et d’en faire un outil national modélisé d’accompagnement des collectivités territoriales. Ce programme crée, sous la coordination de chaque préfet concerné, une synergie entre les services décentralisés de l’Etat dans le but d’accompagner les communes dans l’exercice de leur maîtrise d’ouvrage pour la fourniture aux populations de services sociaux et productifs ainsi qu’une offre d’éducation à la citoyenneté.

 

Composante 3 -  Appui à la modernisation des institutions publiques pour une amélioration des pratiques. Elle permettra de mettre en œuvre des actions de modernisation de l’Etat et d’appui au renforcement des capacités des agents dans le but d’accroitre l’efficacité et la crédibilité des institutions publiques au niveau central, déconcentré et décentralisation.

 

Composante 4 – Appui institutionnel et coordination générale du projet. Elle porte sur fonctionnement de l’Unité de Gestion de Projet, l’Assistance Technique à la Maitrise d’Ouvrage (ATMO), le comité de pilotage, le comité technique, et des activités d’évaluation, audits et de capitalisation.

 

Bénéficiaires du projet

Ce projet implique une diversité d’acteurs dont les institutions centrales de l’Etat, les Gouvernorats, les Préfectures, les Services Techniques Déconcentrés, les Collectivités locales, les populations des zones d’invention, le corps des volontaires et des relais communautaires.